J’ai récemment appris ce qu’était le « block the yarn », ou en français, le blockage de fibre, en crochet et tricot. Le but étant de bloquer et fixer la laine/fibre pour lui donner la taille et forme voulues. Aussi, ça permet de donner un meilleur rendu au produit crocheté.

block yarn

Comme j’ai prévu de faire un plaid à partir de carrées granny (granny squares), je souhaitais bloquer mes granny squares. Pour ce faire :

  • J’ai acheté une planche en liège (même matière que les buchons des bouteilles de vin ou volant de badminton).
  • J’y ai tracé des carrées de 8 x 8 cm (taille voulue de mes granny squares).
  • J’ai rincé mes granny squares à l’eau froide, que j’ai essorés en les pressant dans ma main.
  • J’ai donné forme aux granny squares en les épinglant sur la planche.
  • Ils ont séché à l’air toute la nuit et là, ils sont secs et bloqués, j’en suis satisfaite.

J’ai choisi le liège comme matière car, je me suis dit que si c’est imperméable aux liquides (cf bouteille de vin), ça devait être parfait pour lécher sécher de la laine humide dessus, et c’est bien le cas. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je n’ai pas choisi de carton, ça ne tient pas l’humidité. Je vais surement m’acheter une deuxième plaque de liège pour y mettre des carrées de 10 x 10 cm et/ou l’utiliser pour d’autres types de forme plus libre. Le côté pratique à tracer des carrées dessus est qu’il n’y a plus besoin de faire les mesures par la suite.

Je me suis remise à nager depuis la semaine dernière et pendant mes brasses, crawl, dos et retentage de papillon, j’écoute des audiobooks ou de la musique, car je trouve ça trop ennuyant d’écouter le bruit ambiant des gens qui nagent. Du coup, comme, je me concentre sur l’écoute, je ne peux compter le nombre de longueur de piscine que je fais ou alors je m’y perds assez vite.

J’ai cherché sur google ce qui existait en matière de « swimming lap counter » et hormis des montres qui coutent la peau du derche et dont je n’en ai pas besoin, j’ai trouvé le SportCount Lap Counter. Il se porte comme une bague, dont il suffit de cliquer sur le bouton à chaque longueurs nagées, sauf qu’il coute 30 euros et qu’il faut le renvoyer pour faire changer la pile (15 euros le changement de pile, sans parler des frais de renvoi), bref c’est cher (certains diront que ça vaut son prix, surement), fastidieux si la pile est nase et je n’ai pas besoin d’un truc si « sophistiqué », surtout à ce prix.

Puis, j’ai pensé au compteur de rangées / mailles (stitch / row counter) que l’on a au tricot/crochet. Ils ne sont généralement pas trop gros, tout en plastique, aucune partie électronique (ce n’est que de la mécanique) donc, ils résistent à l’eau sans problème. Voilà comment l’idée de créer un compteur de longueur de piscine à partir de ces compteurs de rangs pour tricot met venue !

Voici le tutoriel DIY pour faire un compteur de longueur de piscine à moins de 3 euros.

Il vous faut :

Fabriquer son propre compteur de longueur de piscine natation pour moins de 3 euros et en moins de 3 minutes

  • Un compteur de rangée pour tricot / crochet. Ils ne sont pas cher, sauf si vraiment vous prenez ce de la marque prym (environ 4 euros les 2 compteurs (2 tailles différentes)), mais sur ebay (et surement amazon et etsy, aussi), il est possible d’en trouver à 2 euros les 5 ou même 10. On les trouve très facilement dans les magasins de tricot ou de loisirs et créations.
  • Du fil élastique. Il est possible d’utiliser du fil en silicone ou d’autre type, en fonction de vos goûts/choix. Le fil élastique à la particularité d’être élastique (cap’tain obvious), donc il « sert » le doigt sans tomber. Ça se trouve facilement dans les magasins de loisirs et créations et c’est vendu au mètre (chez Sinelli à Itäkeskus d’Helsinki, c’était 0.30 euros le mètre).
  • Un fermoir de cordon (en anglais : cord clasp). Il y en a plein, de toutes sortes et en fait, même un petit rectangle d’acier inoxydable devrait aussi faire l’affaire, si vous avez ça en stock. Ça ne coute pas cher, ça se trouve facilement en magasin de loisirs et créations (rayon bijoux). Mon pack de 8 a couté 1.20 €, mais c’est un magasin finlandais (et assez cher, je trouve). Donc, il doit y avoir moyen d’en trouver pour bien moins cher.
  • Ciseaux et pince.

En gros, les trois éléments de bases devraient être trouvables dans le même magasin de loisirs/créations sans problème.

  • Faire passer le fil dans le compteur de rangée.
  • Faire un nœud à l’extrémité du fil (celui qui est passé dans le compteur).
  • Former un cercle avec les deux bouts de fil dans le fermoir et ajuster la taille du cercle en fonction de la circonférence de votre doigt. Ça doit légèrement serrer pour ne pas tomber (j’ai bien dit légèrement, le but n’est pas de stopper la circulation sanguine vers le doigt et le perdre (le doigt)). Le nœud formé à l’étape 2 doit être très près du fermoir.
  • Insérer le cercle de fils formés dans l’étape précédente (à la jonction des deux bouts) dans le fermoir à cordon et serrer le fermoir de cordon à l’aide d’une pince.
  • Faire nœud avec l’autre bout du fil, le nœud doit aussi être très près du fermoir. Couper le fil. Cela permet de « sécuriser » les bouts du fil afin d’éviter, dans le doute, qu’ils glissent hors du fermoir.

Voilà, vous avez un anneau permettant de compter le nombre de longueur de piscine que vous avez fait et en plus, ça ne coûte pas grand-chose à faire et c’est fait en moins de 5 minutes. Une fois arrivée en bout de piscine, vous avez juste à tourner la molette avec vos doigts.

DIY lap swimming counter

P.s.: DIY = Do It Yourself, qui en français veut dire Faite le vous même.

J’apprécie beaucoup la nouvelle série hospitalière The Knick pour son univers, les thématiques qu’elle aborde (médecine de l’époque, intégration/discrimination des noirs, etc.) et les acteurs principaux. Vu la période à laquelle elle se déroule (début du 20ème siècle), je m’attendais à voir une référence tricot à un moment où à un autre et c’est arrivé à l’épisode 8 de la saison 1.

the knick knitting

Mon deuxième Helsinki yarn bombing a été mis en place sur des toilettes publiques. J’avais déjà l’idée de faire des rouleaux de papiers toilette à attacher sur des WC public, il me fallait juste les crocheter.

J’en ai fait deux, un premier avec un « équivalent » de trois feuilles et un second avec un reste de feuille attaché au rouleau.
yarn bombing helsinki WC toilet paper

yarn bombing helsinki WC toilet paper Finland

J’ai utilisé un crochet de 5 mm avec du fil brun clair et blanc crème 7 veljestä de Novita. Il s’avère que je n’aime pas ce type de pelote. J’avais fait mon casque de chevalier avec et il est ennuyant à porter sur du long terme car il finit par gratter assez vite. Du coup, je ne compte plus du tout l’utiliser pour crocheter des vêtements et accessoires qui se portent. Alors, j’en ai profité pour l’utiliser ainsi.

yarn bombing helsinki WC toilet paper

Pour accrocher les rouleaux aux poignets de porte des WC, j’ai opté pour une solution rapide et efficace : La pince KAM et ses boutons pressions. J’avais déjà ajouté deux boutons sur chacun des rouleaux à la maison. J’ai pris la couleur la plus moche et dont je me servirais le moins voir jamais pour d’autres projets : jaune pisse (ça tombe bien, c’est dans le thème). J’ai ensuite emmené ma pince KAM avec moi (c’est cool, elle rentre dans mon sac) et j’ai ajouté les deux autres boutons sur place pour être sûr que les rouleaux serrent bien la poignée. C’est, à mon avis, plus simple et rapide que de coudre les deux bouts. Mais ça demande d’avoir déjà une pince KAM, ses boutons snaps et de les emmener avec soi.

yarn bombing helsinki WC toilet paper

Grace à ce yarn bombing adapté au mobilier urbain yarn bombé, à savoir attacher des rouleaux de PQ crochetés sur des poignées de porte de WC publics, j’ai appris que les toilettes publics d’Helsinki étaient, en partie, gratuites. Sur la photo ci-dessous, la porte de gauche correspond à la partie gratuite, celle de droite à la partie payante (0.50€). On constate que les handicapés n’ont pas le choix et doivent payer. Je me suis rendue compte de ça à la maison, sinon j’aurais jeté un oeil pour voir l’état des lieux.

yarn bombing helsinki WC toilet paper

Mon premier yarn bombing in Helsinki est fait ! Le yarn bombing ou en français tricot-graffiti ou encore tricot urbain (merci Wikipedia) consiste à décorer (artistiquement) du mobilier urbain à l’aide de projets faits au tricot ou crochet. Le yarn bombing m’intéressait, j’ai donc franchi le pas assez vite avec cette fusée.

À la base, ça devait être une boîte cylindrique mais je n’arrivais pas à faire la capsule, pour fermer la boîte, comme je le désirais. J’ai fini par abandonner l’idée d’en faire une boîte pour la transformer en fusée, d’autant plus que je souhaite yarn bomber sur le thème de la science-fiction (mais pas uniquement, évidement).

J’ai vite crocheté deux réacteurs fluos que j’ai cousus à la fusée, puis je suis allée chercher une place où la poser sur Helsinki.
yarn bombing helsinki #1

Le prochain projet de yarn bombing ne sera pas sur le thème de la SF et il est conçu spécifiquement pour un lieu public. Car il y a au moins deux façons dont je vais procéder : soit choisir le lieu puis crocheter sur le thème, soit utiliser une création déjà crochetée (erreur transformée ou thématique pour du yarn bombing) pour y trouver une place adéquate.

yarn bombing helsinki

yarn bombing helsinki

yarn bombing helsinki

Voici une référence tricot trouvé dans l’excellent film humoristique History of the World part 1 réalisé par Mel Brooks en 1981. Je l’ai regardé pour la première fois le mois dernier et j’ai bien ri tout le long du film.

Ici, on est en période de révolution française avec un clan de rebelle français. Ils sont tellement pauvres, qu’en plus de ne plus avoir de laine (cf. le sous-titre anglais : « last week, I myself run out of wool »), ils n’ont même pas de langue, juste un accent stupide : « we are so poor, we do not even have a language. Just a stupid accent. ». Bref, un film bien drôle à voir si vous aimez ce genre d’humour.

history of the world part 1 knitting tricoter sans laine

J’avais besoin d’un sac pour y mettre les jetons monstres du jeu de plateau Arkham Horror, permettant ainsi de les piocher facilement, mais aussi de les ranger dans la boîte plus aisément. C’est toujours embêtant de les voir éparpiller partout. Du coup, j’ai tricoté un simple sac, comme celui que j’avais fait pour le sac de dés, sauf que cette fois ci, je l’ai tricoté en partant du bas du sac et finissant en haut de celui-ci (là où il y a l’ouverture), il y n’a donc pas de couture à faire. J’ai utilisé la technique du Magic Cast-On for toe-up socks, dont j’ai parlé dans un article précédant pour tricoter le sac de bas en haut et j’ai tricoté une corde pour fermer le sac. C’est vraiment très simple.

Je ne me suis pas « embêtée » à faire un motif particulier, alors que j’aurais pu finalement, mais je voulais juste un petit sac vite fait et dont voici le résultat :

knitting bag

Hier, je me suis revue le film Le guide du voyageur intergalactique, tiré du livre d’Adam Douglas, que j’avais justement lu il y a quelques jours. Il y a une certaine improbabilité que le vaisseau spécial devienne une pelote de laine avec des aiguilles à tricoté, en plus de devenir des personnages fait en tricot.

h2g2 film pelote de laine tricot
H2G2 film tricot crochet

Il y a quelques jours, j’ai appris la technique de tricot « Toe up socks » avec des aiguilles circulaires (j’aime énormément les aiguilles circulaires / magic loop) grâce à ce lien. Cela permet de tricoter des chaussettes (mais aussi des sacs, moufles, etc.) sans couture, vu que l’on commence par la fin pour arriver à la partie ouverte du projet. Voici un tutoriel vidéo par l’excellente Liat Gat :

J’ai ensuite mis en pratique cette technique en faisant des chaussettes par les doigts de pied (c’est le but de la technique Toe up socks donc) mais mon réel but était d’apprendre à tricoter la partie talon de la chaussette. Pour ce faire, j’ai appris deux techniques :

  • Fleegle heel, cette technique est vraiment facile et rapide à faire.

Voici mon premier fleegle heel (c’est vu de côté), je n’ai pas respecté les dimensions standard d’une chaussette, le but était vraiment et uniquement d’apprendre les deux techniques pour tricoter un talon de chaussette. D’ailleurs, les deux techniques sont sur le même tricot. Évidement, c’est mon premier talon et en plus, cella fait moins d’un mois que je tricote. Ceci dit, la technique est vraiment simple, rapide et facile à faire.

tricot debutant 1er talon fleegle heel

  • Toe-Up Heel Flap, enchaîné sur le même tricot, est plus difficile et plus longue à faire mais pas non plus infaisable, loin de là. Mais c’est plus chouette/beau au final.

J’ai fais plusieurs erreurs, notamment d’inattention, car contrairement au fleegle heel, ici, il faut se concentrer. J’ai tout de même obtenu ce résultat, qui correspond à mon premier talon en Toe-Up Heel Flap.

tricot chaussette talon

La prochaine fois que je tricote des chaussettes, je pense que je privilégierai la technique de tricot du Toe-Up Heel Flap, car je trouve le résultat bien plus sympa et chouette.

Au final, Liat Gat fait un excellent boulot, très bonne professeur de tricot et clairement la meilleur sur youtube (en tout cas, de très loin, la meilleur de toutes les vidéos que j’ai vues, et j’en ai vu!)