About Mortuum

Serial hooker aux crochets greffés bioniquement sur le bout des doigts, tapoteuse de machine à coudre, hydroponoob et craftoximane !

Find more about me on:

Here are my most recent posts

Amigurumi #17 : Poney-Licorne

Pour le 100ème article du blog, j’ai organisé un concours avec, entre autres, ce Poney-Licorne à gagner.

J’ai suivi le patron Tiny unicorn amigurumi de Ahooka Migurumi. Pour le fil blanc, j’ai utilisé du Rico Design Creative Cotton Aran et pour les couleurs, j’ai utilisé celles que j’avais en Novita Miami. Pour le crochet, j’ai utilisé du 3.75 mm et l’aide d’un crochet 2.75 mm pour insérer les fils de couleurs plus facilement.

Pas de grande difficulté dans l’ensemble, mais j’ai tout de fois fait une corne plus grosse que le patron suggère. Au lieu de faire 3 mailles en magic loop, j’en ai faites 6. Car je galérais trop à faire une corne de 3st correctement. J’aurais surement du prendre un crochet plus petit. Mais ça va aussi ainsi.

Crochet pony unicorn

[TERMINÉ] Concours du 100ème article d’Inside Uranus : 4 lots à gagner !

Pour célébrer le 100ème article sur ce blog, je propose un petit concours où il a 4 objets crochetés par mes soins à gagner.

crochet concour inside uranus

  • Un porte-clés piment crocheté : Je me suis mise à l’hydroponie, depuis un peu plus d’un mois, avec comme idée principale de faire pousser différents types de piments et de les croiser. Du coup, ce porte-clé Chili Pepper tombe à pique!
    Crochet keyring chili pepper
  • Une poney-licorne. Normal ! P.s. : Elle tient sur ses pattes.
    Crochet pony unicorn
  • Un sac de dés Shai-Hulud ou ver des sables (référence à Dune de Frank Herbert). Au lieu de chier de la pré-épice, il vomira des dés (à moins que ce soit par le même trou ?). P.s. : Les dés ne sont pas inclus.
    Sac de dés ver des sables Dune Dice bag sandworm Dune crochet
  • Un marque-page Cthulhu. Combotte (oui, oui du verbe combotter = former des combos…) très bien avec n’importe quelles lectures d’H.P. Lovecraft. Gaffe à vous, la folie vous guette à chaque page.
    bookmark-Cthulhu-marque-page marque page Cthulhu crochet marque page Cthulhu crochet

Pour gagner l’un de ces lots, il vous faut remplir deux conditions :

  1. Dans un commentaire à cet article, vous devez écrire votre ordre de préférence parmi les 4 cadeaux (je ferais de mon mieux pour satisfaire les gagnants).
  2. Dans le formulaire google ci-dessous, vous devez répondre aux 4 questions et, pour me faciliter la tâche, utiliser le même pseudo ou nom que celui du commentaire.

Je ferai un tirage au sort parmi les bonnes réponses et je contacterai les gagnants pour avoir leur adresse postale. 1 participation par personne. Concours ouverts uniquement aux personnes résidentes en Europe. Le concours se clôture le 30 septembre 2015 à 23h (heure finlandaise), pour publier les résultats dans la foulée et avant minuit.

Si l’envie vous prend et si vous appréciez ce blog, n’hésitez pas à le suivre sur Facebook, par flux rss ou e-mail (cf formulaire dans la colonne de droite).

Hydroponie #2 : Système hydroponique simple avec une boite Ikea et une pompe à air

Dans le premier article sur l’hydroponie, je vous avais parlés de la méthode la plus simple d’hydroponie avec le système d’hydroponie passif et non-circulant. Aujourd’hui, je vous parler de la version améliorée de cette méthode Kratky, en lui dotant d’une pompe à air, aussi appelé bulleur. Ce sont les mêmes bulleurs que l’on trouve en aquariophilie. Il est donc facile de s’en procurer, soit dans les magasins de culture indoor / culture hors-sol / hydroponie, soit dans les magasins d’aquariophilie / animaliers.

J’en profite pour vous montrer le système que j’ai installé avec une boîte Ikea (boîtes Samla). Il y a deux points positifs à utiliser les boîtes Ikea : 1- Le prix, 2- Elles sont disponibles en noir. Il n’y a donc pas besoin de les peindre ou de les recouvrir de papier d’aluminium. Evidemment, tous types de boites ou pots peuvent convenir, tant que c’est hermétique, opaque et que ça ne modifie ni le pH, ni la conductivité de l’eau.

L’importance et l’intérêt du bulleur / pompe à air est d’oxygéner l’eau (les plantes ont besoins d’oxygène) et de permettre une meilleure absorption des nutriments par les racines.

Voici les étapes du montage que j’ai fait:

  • J’ai acheté des boîtes noires Ikea Samla de 11L avec leur couvercle noir.
  • J’ai fait plusieurs trous circulaires à la perceuse. Les trous doivent être un peu plus petits que le haut du net pot. J’en ai fait 8 mais je ne compte pas forcément utiliser ces huit trous en même temps. Les non-utilisés seront couverts par une feuille plastifiée noire.
    Ikea box for hydroponic system
  • J’ai acheté une pompe à air, un tube en plastique du bon diamètre, un dispatcheur (je ne connais pas le nom exacte de ce bout de métal, mais ça permet de renvoyer l’air sur plusieurs sorties en même temps) et des boules à air (idem, je ne connais pas vraiment le nom en français, ce sont des boules (ou carrés) que l’on attache au bout du tube et qui seront plongées dans le bassin rempli d’eau). J’ai relié la pompe à air à l’entrée du dispatcheur avec du tube, puis j’ai relié les trois sorties aux trois boules à air avec du tube.
    air pump for hydroponic system
  • J’ai ajouté de l’eau enrichie en nutriment (hydro grow d’Ionic). Je me suis arrêtée avant d’atteindre les net pots, vu qu’ils ne doivent pas être submergés, seul les racines doivent baigner.
  • J’ai placé les plantes dans le système (ici: 2 plants de piment, l’un qui va très bien alors que l’autre semble rachitique, et 2 plants de basilic) et recouvert les trous par du papiers plastifiés noirs. J’espère que ce sera efficace pour éviter la formation d’algues et autres joyeusetés indésirables dans l’eau.
  • J’ai mis les trois boules à air dans le même bac à différents trous, car je n’ai pas encore installé les deux autres boîtes Ikea. Ceci dit, trois petites boules à air dans ce bac me semblent bien et je vais essayer de trouver un plus grand dispatcheur pour les autres bacs. L’idée étant que j’utilise qu’une seule pompe à air pour mes trois bacs. Mais il ne faut pas oublier de prendre en compte la puissance de la pompe à air, si vous souhaitez utiliser qu’une seule pompe sur plusieurs grosses boîtes. Ici, j’ai un petit bulleur basique, pas très puissant mais ça me suffit largement.
    hydroponic system with ai pump for growning chili and basil, chilli

Cette méthode est donc très simple et demande juste l’ajout d’une pompe à air à la méthode Kratky. On peut trouver des pompes à air pour une dizaine d’euro. J’ai acheté la mienne en promo à 6,5 euros au lieu de 15 euros.

Enfin, la photo ci-dessous est floue, mais je voulais montrer la facilité de transfert d’une plante d’un système à un autre. Dans ce cas-là, de la méthode Kratky depuis à pot de yaourt d’un litre à cette méthode d’hydroponie avec bulleur dans un bac Ikea d’onze litres.

easy plant transfer from one hydroponic system to an other

Voilà, plus qu’à laisser pousser vos plantes, récolter vos fruits/légumes/feuilles/racines dans votre appartement ou jardin et à renouveler l’eau enrichie en nutriment lorsque le niveau est bas. La boîte noire Ikea est vraiment pratique et facile à mettre en place, surtout si vous avez déjà une petite perceuse avec l’embout pour les coupes circulaires.

Edit: A la demande de Thibaut, j’ai ajouté un schéma pour montrer comment la pompe à air oxygène, via des bulles d’air, le bassin d’eau supplémenté de nutriments où les racines des plantes baignent.

Hydroponie #1 : Méthode Kratky ou système hydroponique simple et non-circulant

Depuis le 1er août, je me suis mise à l’hydroponie. Tout a commencé lorsque j’en ai eu marre de ne pas avoir de salade lorsque je faisais un burger ni de coriandre fraîche lorsque je faisais un plat indien. Sauf que je n’avais pas envie de me lancer dans le jardinage avec terre et d’en mettre partout, surtout que je n’ai pas de jardin et que je souhaite faire un potager dans mon appartement. Donc l’hydroponie m’est venue et je me suis mise à me renseigner à ce sujet. Conclusion: c’est simple, rapide et efficace! Simple car ça ne demande que de l’eau + nutriment, rapide car les plantes poussent plus rapidement en hydroponie qu’en terre et efficace, car ça prend moins de place, l’eau est recyclée (cycle fermé) et apparemment, il y a moins de problème de maladie des plantes (peste, virus, etc.).

Avant de me lancer dans une série d’article sur l’hydroponie, je souhaitais signaler que je me considère comme une hydroponoob. Ce blog est avant tout un bloc-notes de mes loisirs avec la façon dont je procède (erreurs incluses), ce n’est donc pas forcément la meilleure ou la plus optimisée ou la plus mauvaise façon de faire, c’est juste mes essaies concluants ou ratages totales. L’idée étant que je puisse suivre l’évolution de mes loisirs et, pourquoi pas, vous donner des infos sur comment vous lancer.

Il n’y a rien de plus simple que de commencer l’hydroponie (hydroculture en français ?), il faut : de l’eau, des nutriments et des graines !

Je viens à peine de commencer et j’ai trois systèmes en court: méthode kratky (=non-circulating hydroponic method = méthode hydroponique non-circulante), ebb-flood (= table à marée) et un pot avec bulleur. Dans ce premier article, je vais parler de la méthode hydroponique la plus simple, la méthode Kratky (c’est le nom du type qui l’a développée). Elle est simple car, une fois que les graines ont germées (les cotylédons sont apparus et les racines suffisamment longues), il suffit de faire baigner les racines dans l’eau enrichie en nutriments. Voilà ! Pas besoin d’arroser, il suffit juste de rajouter de l’eau lorsqu’il y en a presque plus dans le pot.

Voici les étapes, une par une et en photo depuis la germination de graines jusqu’à sa mise en place dans un système hydroponique simple et non-circulant.

En hydroponie, le mieux est d’utiliser le « rockwool cube» pour faire germer ses graines. C’est un substrat en fibres minérales et vendu en cube. Souvent, il y a un petit trou préformé, mais rien ne vous empêche dans faire un autre ou plus grand ou profond en fonction de la taille de la graine à insérer dedans. Voici un exemple de cubes rockwool de 5 x 5 cm. Ça ne coûte pas cher, dans les 10 cents le cube et il y en a de plusieurs tailles. Le gros point positif du rockwool est qu’il conserve bien l’humidité, il n’y a donc pas besoin d’arroser souvent. Dès que la surface commence à devenir sèche, il faut arrosé.

cube rockwool hydroponie

Aussi, il vous faudra un « net pot » (en français : pot en filet ?) pour y placer le cube rockwool à l’intérieur et ainsi servir de support à la plante tout en lui permettant de laisser pousser ses racines à travers le pot. Alors, comme pour le rockwool, c’est ce qu’il y a de plus simple, c’est facile à s’en procurer et ça ne coûte pas cher, dans les 15 cents le pot. Mais évidemment, vous pouvez bricoler votre système D, tant que vous avez un substrat/support pour y laisser germer la graine / semis tout en lui permettant de laisser pousser ses racines, ça devrait faire l’affaire.

net pot

Au niveau des étapes, je procède ainsi :

  • Je fais tremper le cube dans l’eau une ou deux minutes. Généralement, je mets tous mes cubes à tremper en même temps et je procède comme suit, un par un.
  • Je mets le cube dans un « net pot »
  • Je place la graine dans le trou du cube rockwool. Généralement, je mets deux graines dans le même trou, si les deux germes, je garde la meilleur/robuste et je vire l’autre. (Variante : j’avais placé deux graines de piments aux coins opposés du cube, les deux ont germées, du coup, j’ai sorti le cube du pot, j’ai coupé le cube en deux que j’ai inséré dans deux pots distincts. Ainsi, j’ai gardé les deux plants de piments)
  • J’arrose le cube de temps en temps et j’attends que la graine germe. Dès qu’une racine dépasse du cube, je mets l’ensemble dans un système hydroponique. Ici, un pot d’un litre de yaourt Lidl. Mais libre à vous d’utiliser le pot que vous souhaitez, tout peut convenir, tant qu’il est opaque, étanche et ne modifie pas le pH de l’eau (ni sa conductance/salinité/etc.). S’il n’est pas opaque, il suffit de le peindre en noir ou de l’enrouler de feuille d’aluminium. L’idée étant d’éviter le contacte entre la lumière et les racines + nutriments, vu qu’ils n’aiment pas ça.

Voici un petit tutoriel en image de comment fabriquer un système hydroponique simple et non-circulant :

  • J’ai mon net pot, mes cubes plongés dans l’eau (sans nutriment, ici c’est juste pour les rendre humides), mon pot de yaourt d’un litre et mes graines.
    hydroponic tutorial kratky method DIY
  • J’ai inséré des graines dans le trou du cube. Généralement, on voit bien le trou préformé du cube rockwool, si ce n’est pas le cas, il suffit de le faire soit même comme ici.
    hydroponic tutorial kratky method DIY
  • Ensuite, j’ai fait un trou au milieu du couvercle avec un cutter. Le trou doit avoir un diamètre un peu plus petit que le haut du « net pot » (logique, sinon il ne tiendra pas et tombera dans le pot).
    hydroponic tutorial kratky method DIY
  • Voilà, ce que ça donne une fois le net pot est placé dans le couvercle du pot de yaourt. Pour le moment, il n’y a pas d’eau, ni de nutriment dans le pot de yaourt.
    hydroponic tutorial kratky method DIY
  •  Enfin, j’arrose lorsque le haut du cube commence à sécher (bon, en fait, j’arrose une fois par jour) et plus qu’à attendre que ça germe !hydroponic tutorial kratky method DIY

Une fois que ça a germé, j’ajoute de l’eau + nutriment. L’idée est que les racines seulement baignent dans la solution aqueuse enrichie en nutriments liquides. Donc je mets de l’eau jusqu’au niveau des racines et j’ajoute la quantité nécessaire de nutriments liquides. Comme la plante vient juste de germer, je dilue de moitié la concentration de nutriments annoncés par le fabriquant. Exemple, si la bouteille dit 7mL/L d’eau, je ne mets que 3.5mL/L d’eau, c’est d’ailleurs ce que suggère ma bouteille et pour le moment, j’ai toujours mis qu’une cuillère à café de nutriment dans un litre d’eau.

Pour les nutriments, j’utilise Hydrogrow de la marque Ionic, rien d’autre. D’ailleurs, concernant les nutriments, en plus d’avoir plusieurs marques différentes, il y a plusieurs type de nutriments liquides (pour une même marque) dont le ratio N-P-K (macroéléments: Nitrogène/Phosphore/Potassium) et autres microéléments diffèrent. Certaines marques, propose 2 ou 3 types de liquides au ratio différents à mélanger soi-même en fonction du stade de la plante et de ce qui fonctionne le mieux à force de teste. Pour le moment, j’ai encore suffisamment d’hydro grow d’Ionic, donc je reste sur ce liquide à nutriments, je verrais ensuite pour les mélanges et l’optimisation.

Voilà ! Plus qu’à mettre la plante sous une source de lumière (ici sur le rebord de la fenêtre, mais des LED et autres types de lampes pour croissance de plantes feront l’affaire) et de la voir pousser. Le niveau d’eau va descendre progressivement au fil des besoins de la plante (donc cycle d’eau fermé = pas de perte/gaspillage d’eau), il faut juste penser à remettre de l’eau + nutriments lorsqu’il ne reste presque plus d’eau. Une fois l’eau quasiment épuisée, j’ai prévu de changer de pot de yaourt, afin de pouvoir nettoyer celui en court et ainsi réduire les risque de contamination. D’ailleurs, c’est l’un des gros avantages à avoir un « rockwool » dans un « net pot », on peut le déplacer de bac en bac et de système en système sans aucune difficulté.

Voici ce que donne l’un des plants de basilic un mois plus tard. J’ai ensuite coupé le haut de la plante pour l’utiliser dans un hamburger maison et ainsi permettre à la plante de se développer encore plus.

hydroponic tutorial kratky method DIY

hydroponic tutorial kratky method DIY

Sauf erreur de ma part, il me semble qu’il est possible de faire pousser tous types de plantes ainsi. C’est sure qu’en fonction de la plante voulue, le pot sera plus ou moins grand. Mais ici, vous avez la méthode la plus simple pour faire pousser vos herbes, légumes et fruits en appartement comme en jardin.

Référence crochet #1 : Pancho Impastor

Le crochet n’est vraiment pas connu et même souvent confondu avec le tricot. Je pense par exemple aux amigurumi crochetés dont on voit clairement que c’est du crochet mais ils sont confondus avec du tricot. Cette confusion n’est pas bien grave et il suffit juste d’expliquer ce qu’est le crochet et qu’il n’y a pas que les aiguilles dans la vie des pelotes. Du coup, j’ai été super étonné de voir une personne crocheter dans la récent série humoristique Impastor (saison 1, épisode 4: Thou Shalt Not Steal).

crochet reference

D’ailleurs, dans ce même épisode, elle coud aussi.