J’ai commencé le wire weaving (wire wrapping) récemment en faisait cette hélice d’ADN. Puis suite à l’achat du cours Wire Weaving Bracelets: Basics & Beyond with Sarah Thompson sur Craftsy, je me suis réellement mise aux wire weaving, en faisant mon premier bracelet en tissage de soumak modifé (modifed soumak weaving). Le but de ce bracelet est surtout de m’entraîner à faire le tissage soumak pour pouvoir commencer un projet d’art scientifique.

J’ai utilisé une base en cuivre 20 gauges (0.81mm) et un file de tissage en cuivre de 28 gauges (0.32mm) et vers la fin de mon bracelet j’ai réussi à faire un tissage plutôt régulier et serré.

Wire weaving bracelet Soumak

Je prends beaucoup de plaisir à tisser le cuivre. J’aimerais bien essayer l’argent à l’occasion mais quand j’aurais un peu mieux maîtrisé mon tissage.

Mon prochain tissage de fil en métal sera pour apprendre à entourer des cabochons et autres objets. En plus du projet d’art scientifique, j’ai aussi des idées de pendentifs.

Voici le bracelet en entier, il y a beaucoup de défauts, notamment lorsque j’ai changé le fil et ce n’est pas du tout serré sauf aux bords. Je ne le porterais pas, car si je porte un bracelet, il sera bien plus épais, je n’aime pas les bracelets fins.

Aussi s’il n’est pas droit, c’est parce que je l’ai mis dans ma poche pour faire du tissage dans le bus et il s’est déformé. Il me faut trouver une petite boîte pour transporter le projet ou alors utiliser une base plus épaisse. Je vais d’ailleurs acheter du fil de 14 ou 16 gauges pour la base.

Wire weaving bracelet Soumak

Il est peut être un petit peu court pour mon poignet mais comme dit précédemment, je ne souhaite pas le porter, donc ce n’est pas bien grave.

Je vais très bientôt commencer un second projet bracelet d’après la vidéo du cours de Sarah et j’ai aussi acheté le cours Start Wire Weaving: Cabochon Pendants with Dawn Horner pour pratiquer correctement un autre technique de tissage de fil en métal (la même utilisée dans la création de l’ADN) et l’entourer autour d’un cabochon.

Enfin, les deux cours vont aussi m’apprendre à rendre le projet « antique » pour un super rendu.

Wire weaving bracelet Soumak

Wire weaving bracelet Soumak

Dans la ville où j’habite, il y a une route qui se nomme Hitchcock way. Il m’est alors venue l’idée de faire un yarn bombing sur l’un des films les plus connus d’Alfred Hitchcock, Les oiseaux!

J’ai enfin pris le temps de crocheter un corbeau, grâce à ce patron gratuit d’amigurumi trouvé sur Ravelry. Même si le film s’appelle Les oiseaux, je n’ai fait qu’un seul corbeau afin de le placer sur le signe de route Hitchcock Way. D’ailleurs, je trouve ce signe de route très approprié pour y faire du Yarn Bombing The Birds, ça donne un petit côté creepy. Je serais ravie que d’autres personnes se joignent à moi pour ajouter plus de corbeaux.

yarn bombing crochet corbeau les oiseaux hitchcock

J’ai utilisé de la laine réflective Knitting Essentials de couleur noir et bleu sparkle, que j’ai acheté au Poundland de ma ville, de la laine absolument pas chère, surement la moins chère que j’ai achetée, et donc idéale pour des projets artistiques éphémères. J’ai utilisé un crochet de 4mm, ce qui est un peu trop grand pour cette laine. Cela se voit sur les photos, les mailles ne sont pas assez serrées et l’on voit le coton de rembourrage à travers les mailles.

Le patron est facile à suivre et à faire. C’est même rapide à crocheter. J’avais des yeux de sécurité, mais je voulais avoir des yeux d’une couleur contrastante avec le noir, donc j’ai brodé des yeux morts avec du fil blanc. Je fais toujours des yeux morts car je ne sais rien broder d’autre.

yarn bombing crochet corbeau les oiseaux hitchcock

Je suis allée installer le corbeau cette nuit en essayant de le faire tenir avec du fil de fer. Le peu de passants m’ont regardée bizarre en me voyant couper mon fil de fer et attacher ce corbeau. Quoi qu’il en soit, j’ai enfin terminé ce projet yarn bombing que je souhaitais faire depuis que j’ai vu le nom de cette route.

Je ne sais pas encore quel sera mon prochain yarn bomb artistique. Mais ce sera un yarn bomb dans le même genre d’idée, à savoir quelque chose de logique ou de pertinent en rapport avec le lieu où le projet sera placé.

Enfin, voici les photos avant yarn bombing, dès que j’eu fini de crocheter le corbeau.

Crochet corbeau amigurumi

Crochet corbeau amigurumi

En pleine période d’amigurumi frenzy, j’ai crocheté ce Yeti d’après ce patron.

Amigurumi crochet Yeti

Je n’ai pas eu le temps de faire l’igloo qui accompagne le yéti et qui est fourni avec le patron. Mais je ne suis pas sûr de le faire plus tard.

J’aime beaucoup l’idée du patron de crocheter les bras pendant que l’on crochète le corps, ça évite d’ajouter laborieusement les bras à la fin durant l’étape d’assemblage. D’ailleurs, le rendu est meilleur ainsi.

Sinon le patron est très simple à suivre et à faire. Je l’ai réalisé en utilisant un crochet de 3.75mm.

Crochet jellyfish amigurumiEn ce moment je suis en mode: j’utilise mes pelotes de laine pour vider ma réserve immense. Donc je crochète beaucoup.

Aujourd’hui je voulais utiliser une pelote de laine chunky et j’ai trouvé un patron simple et gratuit d’une méduse sur Ravelry.

J’ai crocheté directement les tentacules sur le base de la méduse au lieu de les crocheter séparément pour les coudre ensuite. Cela m’économise une étape (du coup 7 dans ce cas là) d’assemblage. Mais pour être honnête, l’une ou l’autre méthode convient très bien.

Je n’ai pas mon set de crochet habituelle avec moi, j’ai donc utilisé ce que j’avais de disponible, un crochet en plastique 6mm, et ce n’est vraiment pas pratique pour crocheter avec mais je n’avais pas le choix. C’est vraiment plus agréable et plus rapide de crocheter avec mon set de crochet Knitpro en métal. Quoi qu’il en soit, j’ai fini par terminer la méduse et lui broder des yeux morts.

Au bout d’un moment, je voulais utiliser plusieurs couleurs pour les tentacules mais j’avais vraiment envie de vide une pelote de laine plutôt que de m’amuser avec les couleurs. Je suis tout de même contente du résultat.

Si vous avez vu Star Wars 8, vous avez aperçu des porgs, sortes de créatures bizarres et supposément mignonnes.

Grâce au patron gratuit de Geekyhooker sur Ravelry, j’ai pu crocheter en 30 minutes un porg mort, principalement car, je n’avais pas de yeux de sécurité avec moi mais aussi parce que c’est plus fun.
Crochet porg mort Star wars amigurumi
J’ai utilisé le reste du rembourrage et les deux couleurs (brun foncé et brun clair) de fils du kit Singe d’Aldi en plus de fil blanc et orange que j’ai dans mes boîtes. J’ai utilisé mon premier crochet acheté, le Clover 3.75 cm (taille F).

Le patron est très facile à suivre, il faut juste changer de couleurs plusieurs fois. En 30 minutes c’est entièrement crocheté et assemblée. C’est donc un projet crochet rapide, sympa et qui n’utilise pas beaucoup de fil (pratique pour finir ses restes de pelotes de laines).

Aldi a vendu des kits crochets qui contiennent presque tout le matériel pour crochet un amigurumi. Presque tout, car il manque le marqueur de rang, indispensable mais on peut de débrouiller sans en utilisant un bout de laine.

Crochet amigurumi monkey Aldi kit

J’avais déjà crocheté la girafe, durant ces derniers jours, j’ai crocheté le singe. Cette fois ci, il n’y a pas eu de doublon ou de problème d’impression et les instructions sont claires. Mais encore une fois, ce n’est pas un kit pour débutant. Rien n’est expliqué, si vous savez déjà crocheter des amigurumi, c’est simple à suivre, sinon vous allez devoir regarder des vidéos YouTube ou lire des tutoriels pour apprendre à crocheter ce singe.

Aldi crochet kit monkey

Sinon, comme prévu et à 4£ (un poil plus que 4€), il y a un crochet de 3mm à poignet fine donc c’est vraiment pas évident à crocheter avec. J’ai fini par utiliser l’un de mes crochets pour ne plus avoir mal à la main. Les fils de laines ne sont pas de qualité supérieure mais suffisent largement pour le crochetage d’amigurumi. D’ailleurs, il en reste suffisamment pour, peut être, faire un deuxième singer ou du moins un autre petit projet crochet. Sinon, rien à redire sur l’aiguille à laine ou le rembourrage. Il ne reste pas grand chose du rembourrage donc si vous utilisez le reste de la laine pour faire un autre singe, il vous faudra en acheter séparément.

Au final, si vous savez déjà crocheter et que vous souhaitez faire l’un de ces animaux dispo en kit, mais que vous n’avez ni le patron, ni la laine, le kit vaut le coup.

Amigurumi singe crochet

Une amie gothique vient d’emménager dans son appartement. Alors que je me demandais quoi lui offrir, je me suis souvenue que j’avais acheté le tissu gothique ci-dessous dans le bac à reste de tissus d’Eurokangas à Helsinki (Finlande). Suite à une bref discussion, elle m’a dit qu’elle adorait énormément ce tissu. Comme j’avais assez pour coudre deux taies d’oreillers, j’en ai profité pour faire ce projet simple et rapide.

Couture coudre un taie d'oreiller

Pour coudre ces taies d’oreillers, j’ai suivi presque entièrement ce tutoriel.

À deux exceptions, d’une part mon taie était plus long et d’autre part, au lieu de rabattre vers l’extérieur, j’ai fait un rabat vers l’intérieur pour caler le coussin dedans afin qu’il ne sort pas facilement du couvre coussin.

Couture coudre un taie d'oreiller

J’ai fini qu’un seul taie pour le moment, mais je vais faire le second très prochainement. Aussi les photos sont vraiment pas terribles voir flou pour la dernière.

sewing pillow cover

J’ai récemment acheté un kit de brassage de bière B Maker. J’aimais bien l’idée de faire ma propre bière alors j’ai franchi le pas lorsque j’ai découvert que B Maker propose un kit pour faire moins de 5 litres de bière. Car je n’avais vu que des kits à 20L et je n’avais vraiment pas envie de me lancer dans autant de lire à brasser en plus d’avoir besoin d’une cuve énorme et d’une casserole énorme. Avec B-Maker, je ne fais que du 3 litres avec une casserole de 5 litres.

b maker beer brewing kit

Le kit contient tout ce qu’il faut pour brasser une pale ale : cuve de fermentation, robinet de soutirage, thermomètre, barboteur, sac de brassage pour le malt, dosette à sucre, malt, houblons, levure et nettoyant. Les ustensiles s’utilisent et se lavent très facilement, c’est aussi pour ça que j’ai choisi B-Maker. J’ai juste à racheter les matières premières : houblons, malts, levure, nettoyant et autres en fonction des recettes. Il y a un petit livret, facile à  suivre, qui décrit les différentes étapes du brassage.

J’ai fait la pale ale du kit et j’ai eu un gros problème, celui de gérer la température de l’eau. Je déteste les plaques chauffantes en céramique que j’ai. Je hais ça. Vraiment. Non seulement j’avais surchauffé mon malt mais en plus mes plaques ne tiennent pas l’ébullition sur une heure.

Ensuite, j’ai oublié l’étape du choc thermique froid (cold shock) où il faut mettre la cuve dans le frigo pendant quelques jours. Enfin, j’ai oublié de vérifier la quantité d’alcool.

Bref, ce n’était pas l’idéal. La pale ale n’est pas terrible car il y a beaucoup de dépôt. Ce n’est pas grâce, c’était ma première bière et je préfère les stouts ou porters.

Empatage brassage de biere

Ensuite, j’ai fait une ESB en adaptant cette recette à ma cuve. Le brassage s’est mieux passé dans l’ensemble même si les problèmes techniques du à ma plaque étaient toujours présents (problèmes pour régler la température de l’eau + problème d’ébullition). Mais j’ai eu un problème de fermentation. Pas de fermentation, pas de bulles dans le barbotteur et pas de dépôt krausen, tous les deux des signes de fermentation. Avant l’embouteillement, le goût n’était pas mauvais en soit, mais il y avait clairement un problème de fermentation, je n’ai pas embouteillé la bière.

Enfin, j’ai fait ma première stout à partir d’une recette clone de Guinness adapté (adaptation du malt et levure). Au final, ça se laisse boire. J’ai une stout très, trop, légère et à 4.5%. Je n’ai plus qu’à adapter la recette pour la faire à mon goût car, j’aimerais une stout avec plus de corps et plus intense. Par contre, il va falloir que je filtre avant la mise en bouteille car j’ai pas mal de dépôt dans ma bière.

My first stout guinness like beer brewing

Pour finir, je pense surement brasser une porter prochainement. Je compte aussi faire d’autres billets sur les différentes étapes du brassage de la bière et des recettes que j’utilise.

J’ai fini de crocheter l’épaulière steampunk à partir du patron Hardware Heaven de Sarah jane Jackson.

Je voulais garder le côté steampunk mais sur une thématique espace / astronomie et j’ai été contente de trouver des pendentifs fusées et planètes chez Beads Unlimited. J’en ai profité pour y acheter les perles (beads) rouges pour les extrémités de l’épaulière, ainsi que les anneaux et les chaînettes. J’avais déjà les engrenages, mais ce magasin en vend aussi.

Crochet steampunk space neckpiece

Le patron est facile à suivre, à crocheter mais aussi à adapter en fonction de la taille que l’on souhaite. Même si je l’ai fait trop petit. J’ai prévu de faire une seconde épaulière sur un thème différent mais cette fois ci, je ferai le foundation single crochet plus long. Aussi, je n’ai juste pas faite les décorations à l’arrière de l’épaulière.

J’aime beaucoup ce file Pixile DK de la marque Wendy. Je vais m’acheter la version noire – grise à l’occasion pour un autre projet utilisant ce même patron.

Je suis contente du résultat et je le porte durant les soirées RPG lorsque je joue Elle, une mad scientist dans l’univers RPG Deadlands.

Crochet steampunk space neckpiece back

Après avoir fait un test couture pour faire un sac de sabre laser, j’ai cousu une version finale avec le tissu camouflage neige. Je n’ai trouvé aucun autres tissus qui me plaisaient, donc j’ai repris le même que celui utilisé pour le sac de sport et le sac de dés. Décidément, j’aime trop ce tissu camouflage gris!

couture sac sabre laser camouflage neige

Cette fois-ci, j’ai fait une poche plus grande pour accueillir tous les accessoires, ce qui inclut le chargeur qui prend beaucoup de place. J’ai aussi ajouté des lanières pour le porter sur le dos. Enfin, j’ai cousu une plus grande tirette séparable.

Les détails ne sont pas jolis, car j’ai bataillé avec la tirette principale. Aussi, j’ai changé d’idée de lanière après avoir coupé la lanière en dos et cousue l’une d’entre elles. Au départ, je voulais juste une lanière pour la porter en biais sur le dos, puis j’ai réalisé que c’était déjà le cas avec mon sac à dos, donc les deux en même temps, ce n’est pas vraiment pratique. Donc, j’ai cousu la seconde moitié de lanière à côté de la première, sauf que la seconde est légèrement plus grande. Bref. Ca fonctionne bien, c’est l’essentiel.

sewing lightsaber bag camo snow