Je fais du jeu de rôle depuis longtemps et je viens de finir une campagne de Deadlands ou je joue Fatou, une Voodoo. Durant son aventure, elle a trouvé une mystérieuse pierre bleue qui a la propriété de pouvoir communiquer à longue distance avec des gens. Dans la vraie vie, mon amie et maitre du jeu m’a donnée une pierre bleue lorsque Fatou a trouvé ladite pierre.

Ensuite, j’ai eu l’idée d’en faire un pendentif en incorporant la pierre a du tissage de fil de cuivre (wire weaving). J’ai utilisé en grand partie ce tutoriel avec ma pierre bleue en forme de doughnut. J’ai juste changé le type de tissage pour la boucle en utilisant le tissage soumak modifié.

Tissage de fil de cuivre pendantif pierre bleue a trou

J’ai utilisé du fil en cuivre de 18 Ga pour la base et 28 Ga pour le fil à tisser autour de la base. Je pensais oxyder (patiner) le cuivre pour donner un côté antique au bijou. J’ai du liver of sulfure (je ne connais pas le nom exact mais c’est une solution qui contient du sulfure de potassium et autres élément soufré) pour patiner le bijou.

Tissage de fil de cuivre pendantif pierre bleue a trou

Tissage de fil de cuivre pendantif pierre bleue a trou

Ce n’est pas parfait notamment parce que c’est mon troisième projet fini et qu’il faut que je m’entraine à tisser pour que le maillage soit uniforme et joli.

J’ai commencé le wire weaving (wire wrapping) récemment en faisait cette hélice d’ADN. Puis suite à l’achat du cours Wire Weaving Bracelets: Basics & Beyond with Sarah Thompson sur Craftsy, je me suis réellement mise aux wire weaving, en faisant mon premier bracelet en tissage de soumak modifé (modifed soumak weaving). Le but de ce bracelet est surtout de m’entraîner à faire le tissage soumak pour pouvoir commencer un projet d’art scientifique.

J’ai utilisé une base en cuivre 20 gauges (0.81mm) et un file de tissage en cuivre de 28 gauges (0.32mm) et vers la fin de mon bracelet j’ai réussi à faire un tissage plutôt régulier et serré.

Wire weaving bracelet Soumak

Je prends beaucoup de plaisir à tisser le cuivre. J’aimerais bien essayer l’argent à l’occasion mais quand j’aurais un peu mieux maîtrisé mon tissage.

Mon prochain tissage de fil en métal sera pour apprendre à entourer des cabochons et autres objets. En plus du projet d’art scientifique, j’ai aussi des idées de pendentifs.

Voici le bracelet en entier, il y a beaucoup de défauts, notamment lorsque j’ai changé le fil et ce n’est pas du tout serré sauf aux bords. Je ne le porterais pas, car si je porte un bracelet, il sera bien plus épais, je n’aime pas les bracelets fins.

Aussi s’il n’est pas droit, c’est parce que je l’ai mis dans ma poche pour faire du tissage dans le bus et il s’est déformé. Il me faut trouver une petite boîte pour transporter le projet ou alors utiliser une base plus épaisse. Je vais d’ailleurs acheter du fil de 14 ou 16 gauges pour la base.

Wire weaving bracelet Soumak

Il est peut être un petit peu court pour mon poignet mais comme dit précédemment, je ne souhaite pas le porter, donc ce n’est pas bien grave.

Je vais très bientôt commencer un second projet bracelet d’après la vidéo du cours de Sarah et j’ai aussi acheté le cours Start Wire Weaving: Cabochon Pendants with Dawn Horner pour pratiquer correctement un autre technique de tissage de fil en métal (la même utilisée dans la création de l’ADN) et l’entourer autour d’un cabochon.

Enfin, les deux cours vont aussi m’apprendre à rendre le projet « antique » pour un super rendu.

Wire weaving bracelet Soumak

Wire weaving bracelet Soumak

Je me suis lancée dans le wire weaving aussi appelé wire wrapping même s’il y a une différence. J’ai acheté du fil de cuivre brut de 20 gauge et 28 gauge et je me suis lancée en suivant cette vidéo (en Russe mais la vidéo suffit à comprendre, surtout que c’est un schéma très simple):

Qu’ai-je fait en premier ? Un ADN ! Voici le résultat :

bijou en fil de cuivre

Ce n’est pas compliqué à faire. Le seul truc est de garder une tension constante du fil, mais cela vient avec la pratique. C’est facile dans ce cas car, ça doit être une autre paire de manche de faire des brochettes, pendentifs et autres bijoux complexes.

Toutefois, dans ce cas, je n’avais pas de pince adéquate pour faire des boucles. Donc, j’ai fait « un peu n’imp » à la fin et je dois encore limer les pointes.

J’aimerai bien faire différents types de neurones prochainement.