Piment & Hydroponie #4 : Capsicum annuum Jalapeno

Suite à mon déménagement, j’ai recommencé la culture de piment en hydroponie (méthode Kratky). J’utilise Chilli Focus pour les nutriments et des pots de crème/yaourt comme récipient pour l’eau.

Problème important, mes plantes sont malades. Un virus ou une bactérie a infecté une des plantes et l’infection s’est propagée. Je suppute avoir contaminé le pot de nutriment par la même occasion. Malheureusement, plusieurs plantes sont mortes, d’autres tiennent encore le coup, à voir comment elles vont évoluer. J’ai commencé à faire germer d’autres graines de piment, et cette fois ci, je vais utiliser des nouveaux pots et surtout une nouvelle bouteille de nutriment (Je reprends du Hydro grow d’Ionic, comme c’était le cas sur Helsinki). Cette fois, j’espère que ça ira, car c’est la première fois que je rencontre ce problème de peste, qui s’est répandu sur toutes les plantes (normal, elles sont toutes les unes à coté des autres).

Parmi les plantes malades, j’ai eu un plant de Jalapeño dont j’ai pu récupérer deux fruits murs et surement un autre d’ici début de semaine prochaine. Les racines sont infectées par des espèces du genre Pythium, mais la plante survie encore. Comme je n’aime pas spécialement les Jalapeno, je ne vais pas m’embêter à essayer de sauver la plante. Une fois tous les fruits récoltés, si possible mûrs, je me débarrasse de la plante et je ne ferais plus pousser de Jalapeno.

jalapeno chili hydroponic

J’ai testé cette récolte de Jalapeno et je dois avouer que les arômes et goûts ne m’enchantent guère. L’arôme fruité est de type citrus et je n’aime pas spécialement ça. J’aime bien l’arôme et goût acide d’un citron, mais dans le cas de piment, ça ne passe pas. Donc l’arôme fruité du Jalapeno a une attaque vive par son côté citrus et c’est tout, vient ensuite la brûlure de la capsaïcine que je trouve médium -. Je classe la chaleur des piments par mild, medium, hot, extreme, ainsi que l’ajout de + et -. Par comparaison, je trouve l’arôme fruité du Heatweave plus complexe, plus riche et plus rond donc plus agréable en bouche.

En conclusion, je ne vais pas faire pousser d’autre plante de Jalapeno, car je n’aime pas ça. C’est peut être idéal en chipotle pour des sauces, mais je n’ai pas prévu d’en faire. Je vais tout de même utiliser les Jalapeno que j’ai récoltés dans un poulet curry, histoire de ne pas les jeter.

Couture #12 : Bandana et chapeau tricorne Pirate

J’ai récemment été invitée à un BBQ sur le thème Pirate pour l’anniversaire d’une pote. Comme j’ai su le thème au dernier, j’ai improvisé un bandana et un chapeau tricorne pirate à l’arrache.

J’ai eu de la chance de trouve du tissu fin avec tête de mort et os typiquement dans le thème de la piraterie, ainsi que des restes de tissus de style velours chez Masons à Abingdon.

Je n’ai acheté qu’un demi-mètre de tissus pirate pensant que ça allait suffire pour le bandana, mais j’aurais dû en acheter plus. Je me suis retrouvée avec un carré d’un peu moins de 50 x 50 cm, plutôt 45 x 45 cm, ce qui fût tout juste pour faire le nœud du bandana une fois porté. La prochaine fois, j’opterais pour du 60 cm x 60 cm. Dans l’absolu, il n’y a pas beaucoup de couture à faire une fois le carré de tissu découpé, il suffit juste de faire l’ourlet tout autour. J’ai essayé de faire ça avec un pied de machine pour ourlet (de deux tailles différentes) mais comme le tissu est tellement fin et glissant, il s’empêtrait dans la machine après trois ou quatre coutures. Comme je n’avais pas d’interfacing (entoilage thermofusible en français ?), je ne me suis pas embêtée et j’ai fait ça au pied de biche classique (celui de base fourni avec la machine à coudre). Mais comme il était tard et je n’ai pas utilisé de pinces ou d’épingles, ça a donné quelque chose de chaotiquement pas droit, mais ce n’est pas bien grave vu que c’était que pour une soirée.

Tissu fabric bones and skulls Pirate bandana couture sewing

Pirate bandana couture sewing tissu squelette os

Encore plus chaotique, la confection de mon chapeau tricorne pirate d’après ce tutoriel, sans couture, il suffit juste de faire du collage. J’avais trouvé un reste de tissu d’aspect velours pour pas grand-chose, donc top pour le chapeau. Mon problème ? L’utilisation d’un glue gun. Comme j’ai dû utiliser ça qu’une fois, il y a longtemps, je n’ai pas l’habitude de jauger la quantité de colle à mettre. Du coup, j’en ai beaucoup trop mis. Résultat ? Il y a de la colle partout. D’ailleurs, je me demande comment j’ai fait pour ne pas me coller les doigts. Pour cacher l’excès de colle tout autour du haut du chapeau, j’ai collé un bout du tissus pirate, mais comme j’ai fait ça la veille, je ne me suis pas prise la tête, surtout que le rendu était déjà loupé à cause de la colle visible partout. Au final, ça a donné un mini tricorne pirate moche auquel j’ai ajouté des petits picots pour faire un pentagramme (que j’ai oublié d’inverser xD). Pourquoi un pentagramme sur un chapeau pirate ? Pourquoi pas ?

tricorn pirate hat

En bref, ce n’est pas bien grave, je savais que c’était que pour une soirée et j’ai fait ça la veille sans chercher à m’appliquer méticuleusement, donc forcement le résultat n’est pas top. En fait, lorsque c’est que pour quelques heures et dont tout le monde ne va pas faire gaffe ou même voir (car le bbq c’est déroulé la nuit) le chapeau (ou autres), je n’ai pas vraiment envie de me prendre la tête / le temps de faire ça super bien, ce qui est différent quand c’est en rapport avec des vêtements que je compte porter tous les jours (je suis en train de bosser sur des futurs chemises et corsets).